German | English

 

La création en octobre 1997 de la Centrale Fédérale pour la Protection des Plantes et des Cultures assistées par ordinateur (ZEPP) est le résultat d’une collaboration entre les différents Länder. Son origine remonte à un projet soutenu par le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt au cours de la période 1993-1997.

 

C'est la Rhénanie-Palatinat qui s'est chargée d'accueillir la ZEPP, dont les bureaux sont localisés au Service de l’Espace Rural du secteur Rheinhessen-Nahe-Hunsrück, dans la ville de Bad Kreuznach.

 

La mission de la ZEPP consiste en la construction, la validation et la mise en œuvre sur le terrain de modèle de prévision et de simulation concernant les ennemis des cultures. L’objectif est de développer de nouveaux modèles qui n’existent pas encore pour un certain nombre de ravageurs.

 

Le principe de ces modèles repose sur une méthode scientifique qui garanti leur adaptation à un contexte régional et leur utilisation sur le terrain. Leur élaboration et leur mise en oeuvre s’effectuent en étroite collaboration avec des instituts de recherche en Allemagne, comme par exemple Julius Kühn – Institut (JKI), les Universités ou encore d’autres instituts de recherche. Des partenariats existent également avec des instituts des autres Etats Membres de l’Union Européenne.

 

Ce sont ainsi plus de 40 modèles météorologiques de prévision pour les ennemis et les maladies des cultures qui ont été développés au cours des dernières années. C'est avec l'aide des professionnels du conseil agricole qu'ils sont utilisés sur le terrain. Ces modèles permettent de calculer avec beaucoup de précision l’apparition des ravageurs et les périodes de fortes infestations. Ces données garantissent une lutte efficace tout en réduisant l’intensité des traitements, ce qui contribue à une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Les prévisions ainsi élaborées sont valables à la fois pour l’agriculture raisonnée et pour l’agriculture biologique. De grandes quantités de produits phytosanitaires ont déjà pu être économisées dans la lutte contre les champignons des pommes de terre et des céréales et contre les pucerons grâce aux modèles de prévision. De nouveaux modèles sont actuellement en cours de validation.

 

Les informations relatives aux prévisions sont proposées aux professionnels par les Services de Protection des Végétaux des différents Länder. Les nouvelles technologies et l’informatique permettent de traiter les données météorologiques issues de plus de 600 stations et nécessaires aux calculs des prévisions d’infestation des ravageurs (insectes, champignons). Ces résultats sont disponibles pour l’ensemble du territoire allemand et quotidiennement mis à jour.

 

Image